Pou de tête

1)    Classification :

            Le pediculus humanus capitis, ou pou de tête, appartient à la classe des insectes, à l’ordre des anoploures (regroupant 230 espèces de parasites de mammifères dont elles sucent le sang) et provient du genre pediculus (= pou).

 

2)    Morphologie :

Le pou de tête a la même morphologie que le pou de corps. Comme tous les insectes, le pou est constitué de trois parties :

- Une tête étroite et conique portant des yeux, deux antennes courtes et une bouche ;           

- Un thorax avec trois paires de pattes terminées par des griffes recourbées ;

- Un abdomen allongé comprenant neuf parties.

 

Ses pattes se terminent par un crochet qui peut s’ouvrir et se fermer et qui permet au pou de s’accrocher solidement aux cheveux ...

Il possède également les caractères morphologiques communs à tous les anoploures :

-      C’est un petit insecte de couleur grisâtre ou brunâtre ;

-      Il est dit aptère (sans ailes) ;

-      Son corps est aplati dorso-ventralement ;

-      Ses pièces buccales constituent une trompe courte et rétractile dans la capsule céphalique (de la tête) ;

-      Il possède des pattes présentant des tarses (squelettes de la cheville) inarticulés munis de fortes griffes.
 

                                                   

                                                                   

 

 

Le pou de tête présente pourtant quelques caractéristiques qui lui sont propres résumées dans le tableau suivant :

                             

 

ADULTE

Pediculus humanus capitis

Pediculus humanus humanus

Phtirus pubis

Taille

Mâle : 1,6 à 2,6 mm   de L

Femelle : 2,7 à 3,3   mm de L

2,3 à 3,25 mm de L

2,4 à 4 mm de L

1,5 à 2 mm de L

Tête

2 yeux simples

2 antennes de 5 articles

idem

idem

Thorax

Segmentation peu distincte

Pattes : 3 paires fortes et trapues avec une « pince »   très efficace (formée de la dent du tibia + de la griffe du tarse)

idem

Très large, plus que l’abdomen

Pattes et surtout griffes plus fortes au niveau des 2° et 3° paires

Abdomen

9 segments dont 7 distincts

Mâle : Côté dorsal –   présence souvent de bandes transversales sombres ; extrémité dorsale   légèrement pointue

Femelle : Plus   claire ; extrémité postérieure terminée par 2 lobes.

idem

Plus court semblant formé de   5 segments, le 1er portant 3 paires de spiracles (stigmates)   résultant probablement de la fusion des 3° 4° et 5° segments.

ŒUFS (lentes)        0,8 mm, ovalaires, plus petits chez le phthirus pubis.

                                    Fixés par la femelle à l’aide d’une sécrétion collante enrobant l’œuf   et le support (poil

                                    ou cheveu). Le pôle supérieur   comporte un opercule présentant de petits tubercules                     

                                    percés de pores permettant la respiration de l’embryon.

LARVES                    1-3mm 1mg Les stades jeunes présentent   l’aspect général du stade adulte : Ils                 

(nymphes)            diffèrent par leur taille plus faible et un abdomen proportionnellement plus court. A l’inverse,   les larves du phtirius pubis sont plus petites que l’adulte.                              

           

 

3)    Cycle reproductif :

Le pediculus humanus capitis suit le cycle reproductif des pediculus humanus, qui concerne également le pediculus humanus humanus (pou de corps) :

a)    Les œufs/lentes : La femelle pond de 200 à 300 œufs dans sa vie et environ 10 par jour. Ils sont fixés à la base des cheveux (à moins d’1 cm du cuir chevelu) et ont une couleur variant du blanc au noir. Après éclosion, les coques vides sont translucides et restent accrochées à leur support.

 

 

                                                                         

 

b)    Les larves/nymphes : Les stades jeunes sont au nombre de trois et se déroulent en 8 à 12 jours pour l’ensemble de ces stades, à la surface du corps. La maturation sexuelle est atteinte à 1 à 2 jours après la dernière mue.

 

  • En 3 à 4 semaines après la ponte, selon la température, la génération suivante se reproduit.

 

c)     Les adultes : Ils ont une durée de vie de 30 à 40 jours mais meurent au bout de 48h hors de la tête et sans nourriture et sont difficiles à repérer. La température est le facteur important pour le bon développement. Si la température interne de l’Homme s’élève (en cas de fièvre), les poux quittent leur hôte.

  • Au bout de 3 semaines, la descendance d’une femelle peut être de 4 000 à 5 000 individus !

Ils ne sont en contact avec la peau que pour les repas et se retrouvent au niveau des cheveux essentiellement dans les endroits chauds ; derrière les oreilles et sur la nuque, et sur le corps, dans les sourcils ou encore la barbe en cas d’infestation massive.