Un médicament pour tuer les poux ?

Éliminer les poux, c'est possible, mais ce n'est pas autorisé !

D'après Le Point.fr - Publié le 24/09/2013 à 11:49

Actuellement, les poux sévissent dans les écoles, les rues, les colonies de vacances, … Et les parents n’ont de cesse d’essayer de nouveaux produits, mais en vain ! A Paris, par exemple,  plus de 30 % des poux sont résistants aux insecticides les plus couramment utilisés.                                                                                                                                                                                                               Il existe désormais de nouveaux traitements à action physique, mais d’après Didier Raoult, chercheur biologiste et professeur de microbiologie français, il existe une solution très efficace, pas chère et sans danger le comprimé !

En effet, les scientifiques savent qu’il existe un traitement parfaitement efficace, sans échec connu à ce jour et très facile à réaliser. Ce dernier consiste en la prise unique d’un comprimé antiparasitaire, l’ivermectine, par voie orale, avec un nombre de prises déterminé par l’âge et le poids du sujet. Ce traitement est radical, a 100% d’efficacité et se trouve en pharmacie depuis 1981. En règle générale, il est utilisé pour d’autres maladies et ne présente pas de complications particulières ; celles-ci sont d'autant plus rares et peu probables que l'on ne prend ce traitement qu’un seul jour.

                                                     

Il a été très employé par une équipe à Paris pour traiter les poux de tête, avec une efficacité sans faille. Or ce médicament n'est pas disponible pour lutter contre les poux, car il n'a pas d'autorisation dans cette indication. Il est n’est disponible que pour le traitement de la gale (qui est le plus efficace) et de certaines parasitoses tropicales.

Cependant, les raisons de la non-utilisation de ce médicament dans le cadre du traitement des poux de tête/corps/pubis chez l’Hommes restent à ce jour méconnues. Est-ce que le laboratoire l'ayant découvert (Merck) ne veut pas investir de l'argent, car décrocher l'agrément d'une indication nouvelle pour un médicament est un processus très coûteux et qu'il n'est pas assez rentable ? Probablement, car ce médicament ancien peut être utilisé comme générique, et dans ces conditions, les études de mise sur le marché ne seront jamais rentabilisées pour le laboratoire.

                   

« Quoi qu'il en soit, voilà un exemple remarquable de notre incapacité à gérer une épidémie du fait d'un certain nombre de contraintes économiques et réglementaires. Nous ne pouvons pas lutter contre une épidémie incroyablement banale qui parasite nos enfants, alors que nous avons sous la main un produit efficace, facile à utiliser, bon marché et dépourvu de toxicité. »

                                

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site